Remboursement de la chirurgie réfractive


Grâce à la chirurgie réfractive, les troubles visuels tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ou encore la presbytie peuvent être traités de manière durable. Si l’intervention ne prend pas beaucoup de temps, elle nécessite souvent des sommes conséquentes. Pour faire quelques économies, il est important de connaitre les modalités de remboursement possibles.

Les aides apportées par les mutuelles

Pour alléger le coût de l’opération, certains patients se tournent vers les mutuelles de santé. En effet, ces organismes peuvent leur allouer un remboursement selon le type d’intervention. Parfois, les assureurs ne prennent en charge que la myopie ou l’astigmatisme. Certains limitent même leur aide en instaurant des critères de sélection comme l’âge par exemple. Cependant, des sommes élevées peuvent être accordées au fil des années et en fonction de la fidélité de la personne concernée.

Par ailleurs, avant de souscrire à une mutuelle, il est important de comparer toutes les propositions disponibles. Après avoir trouvé l’organisme adapté, il faut connaitre les procédures d’indemnisation possibles. En effet, si certains accordent un remboursement annuel pour chaque œil, d’autres offrent une aide mensuelle selon les dispositions contractuelles. D’ailleurs, le taux de la somme allouée dépend des cotisations effectuées par le patient.

L’intervention de la sécurité sociale

La chirurgie réfractive n’est pas remboursée par la sécurité sociale, car il s’agit d’une « opération de confort ». En revanche, elle prend en charge l’achat des lunettes ou des lentilles de contact.

Il est à noter que le prix de l’opération varie d’un médecin à l’autre. Le tarif dans certains centres de santé peut être plus onéreux par rapport à d’autres. Ainsi, faire une comparaison sur toutes les offres est indispensable. Le prix d’une intervention peut atteindre 3000 euros, mais il dépend généralement du type d’opération à réaliser. D’ailleurs, des mutuelles spécifiques peuvent même négocier avec quelques chirurgiens afin de faciliter les démarches du patient.